INTERNATIONAL | MALI | Premiers rapatriements des troupes françaises dans quelques semaines.

PREMIERS RAPATRIEMENTS DES TROUPES FRANCAISES DANS QUELQUES SEMAINES.

L’opération Serval, qui a fait deux victimes militaires françaises, touche à sa fin.

 

Le Chef d’un commando de légionnaires français a été tué mardi dans les violents et derniers combats avec les islamistes les plus radicaux situés dans le nord du Mali. C’est après l’annonce de cette seconde victime militaire française que Paris et Bamako ont déclaré la fin des grandes opérations militaires avant le début du retrait français et du travail de sécurisation du pays.

Le sergent-chef décédé était d’origine belge, il s’était engagé dans la légion étrangère en 1999. Il est devenu le deuxième militaire tué depuis le 11 janvier 2013, date du début de l’opération française au Mali. Ces derniers combats meurtriers sont intervenus lors d’une opération des forces spéciales, lancée lundi, dans le massif montagneux des Ifoghas, près de la frontière algérienne. Le président français, François Hollande, a qualifié cette zone de particulièrement délicate. Une zone où les groupes terroristes les plus dangereux  sont retranchés.

-(Image : Le Figaro)
Un retour prévu dans quelques semaines

 

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a cependant prévenu mercredi que la phase finale dans le massif de l’Adrar des Ifoghas, allait durer encore quelques temps. Une vingtaine d’islamistes sont morts mardi dans des combats mais la situation est encore loin d’être normalisée. Il y aurait par ailleurs des soupçons sur certaines populations du nord du pays qui auraient soutenu les islamistes.

C’est désormais aux forces africaines de la Misma (mission internationale de soutien au Mali) et du gouvernement malien de prendre la relève, notamment avec un plan de sécurisation des zones libérées. Le premier ministre malien se veut déjà rassurant : « la situation est bien meilleure qu’il y a quelques semaines. Les opérations militaires d’envergures arrivent à leur terme. Reste la sécurisation des zones libérées », a déclaré M. Cissoko lors d’une conférence de presse à Paris.

Valentino Palumbo (Avec AFP)

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s