CULTURE | THEATRE | L’homme qui valait 35 milliards par le Collectif Mensuel

Le Collectif Mensuel, c’est trois excellents comédiens : Sandrine Bergot, Baptiste Isaia et Renaud Riga. Après avoir décortiqué, durant des années, l’actualité de manière originale dans des spectacles les plus délurés les uns des autres, notamment au théâtre de L’Ancre à Charleroi. Ils étaient de retour pour une pièce, hilarante et décapante, adaptée du roman de Nicolas Ancion : « l’homme qui valait 35 milliards » paru en 2009. 

Proposé par le théâtre de L’Ancre, le PBA et l’Eden, « L’homme qui valait 35 milliards » ou la folle histoire de Richard Moors interprété par l’excellent Baptiste Isaia.

Richard est un artiste plasticien liégeois au chômage qui rêve d’un poste de professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Liège. Pour obtenir ce poste, il doit avoir créé une œuvre majeure. C’est alors qu’en tombant sur un reportage évoquant le crime social provoqué par Lakshmi Mittal, dans le bassin sidérurgique liégeois, que Richard Moors va avoir l’idée la plus improbable. Kidnapper le grand patron Mittal et l’obliger à reproduire des œuvres cultes de l’histoire de l’art. A l’aide de son amie Marion (interprétée par Sandrine Bergot) et de son ami Patrick (interprété par Renaud Riga) qui vient justement de perdre son travail à AcelorMittal. Ce plasticien, en mal de reconnaissance, va tout mettre en œuvre, à grands coups de bières, pour créer la performance artistique qui lui donnera son poste de professeur à l’Académie.

La pièce débute en pleine action, Lakshmi Mittal est enlevé et puis un flashback propulse les spectateurs à l’origine de ce coup du siècle. Une histoire aussi rocambolesque qu’improbable et pourtant… Durant cette performance artistique, on se met à y croire, emporté par les excellentes performances de ces trois comédiens (et de leurs musiciens) qui nous proposent un spectacle sans aucun passage à vide.

Liège le personnage central

Enrichi de vidéos, photos, musiques live et bien entendu de rires. « L’homme qui valait 35 milliards » est une pièce de théâtre avec une incroyable vérité envoyée en pleine face au public. Notamment avec cette sensationnelle tirade de plus de dix minutes qui égratigne tout le monde ! Un véritable pétage de plombs qui est sans doute l’un des meilleurs moments de ce spectacle à la fois très belge, très juste et excessivement drôle. Le défi était de faire rire et de dénoncer en même temps un thème plutôt délicat. Mais en mettant comme personnage central la ville de Liège, qui certes se prend quelques clichés au passage, mais qui dévoile tout son folklore, son identité et ses revendications, ce pari parait réussit.

Avec ce mélange de révolte, de moments si terre-à-terre et parfois si aériens et d’hilarantes scènes, « l’homme qui valait 35 milliards » est personnellement l’une des meilleures pièces auxquelles j’ai pu assister. Une réécriture et un travail imaginatif et créatif surprenant et des comédiens admirables. Cette pièce nous bouscule tout en nous faisant passer un très bon moment.

Pour découvrir l’univers de la pièce, voici plusieurs extraits du spectacle sous forme de bande d’annonce :

Le site internet du Collectif Mensuel : www.collectifmensuel.be

Valentino Palumbo
Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s