#VFDLR | CHRONIQUE | ACTU CINE PAR LILIANE : Les sorties cinéma !

Lilianne def (4)du vfdlr 12

LA RENTRÉE CINEMA

La rentrée en ce beau mois de septembre, c’est aussi la rentrée cinéma, avec quelques belles sorties au programme…

UNE PLACE SUR LA TERRE

Notre Benoit Poelvoorde signe la rentrée cinéma avec le film « Une place sur la terre », de la réalisatrice française Fabienne Godet (eh oui ! , une femme aux commandes d’un film, ça fait plaisir à entendre de temps en temps ! ). Le film est sorti ce mercredi 4 septembre. Il a été tourné en grande partie en Belgique, d’ailleurs on peut reconnaitre à l’écran, dans plusieurs plans, les rues de la capitale, le métro bruxellois, etc. Ce n’est pas un hasard, car cette réalisatrice particulièrement, a un lien fort avec la Belgique et les acteurs belges : avant de s’intéresser à Poelvoorde, elle a travaillé avec Olivier Gourmet et Natacha Rénier par le passé.

Pour en revenir au film, « Une place sur la terre » raconte l’histoire d’Antoine (Benoît Poelvoorde), un photographe à la vie qui semble un peu morne, monotone. Il y a d’ailleurs dans le film une réplique d’un des personnages qui lui lance : « Il ne t’arrivera rien. » Et lui répond aussitôt : « Je veux qu’il m’arrive quelque chose ! » justement… Il explique que dans la vie, le plus important est de ne jamais s’habituer aux choses, mais d’être toujours étonné et ouvert à ce qui nous entoure…

Bref, ce jour qu’il attend, pour bouleverser son existence qui n’est pas très palpitante, arrive : ça commence par quelques notes de piano qu’il entend un après-midi. Cela vient de la maison d’en face. Le lendemain, il est à nouveau intrigué par ses notes qui vire-virevoltent, et surtout par la jeune pianiste qui les joue. Photographe, il ne peut pas s’empêche de zoomer, et de la photographier par la fenêtre. Un soir, toujours avec son objectif, toujours « caché » derrière ses fenêtres, il suit du regard Hélena, la jeune femme, à son insu, et qui monte sur le toit de l’immeuble d’en face. Elle se promène dangereusement sur le toit… Hop, il mitraille avec son appareil photo… Un cliché, deux clichés, trois. Hélena vient de sauter dans le vide. Antoine ne va pas rester là, son appareil dans les mains, il court voir ce qu’il s’est passé. Je ne dirai mot de la suite. A vous de l’imaginer ou mieux encore de trouver la réponse à ce qui suit au ciné…

Poelvoorde signe une grande performance ici. Il interprète Antoine, un homme mélancolique, qui cherche une raison de vivre. qui se cherche justement « une place sur la terre », comme le titre. Il est surprenant, mais en même temps, il incarne cet homme avec tellement de facilité, qu’on a l’impression qu’il est totalement lui-même, qu’il reste lui à l’écran, qu’il est nature, vrai ! La réalisatrice a justement expliqué le contraire. Durant l’avant-première mercredi passé, elle explique que Poelvoorde s’est investi énormément dans le jeu, dans la manière d’interpréter le personnage, et qu’il avait sur le plateau, une concentration déconcertante, qu’il pouvait entrer et sortir d’une personnage en une fraction de seconde, tel un enfant qui joue, avec la part d’enfance qu’il a peut-être toujours en lui, au fond…

LANDES

Un autre film que je vous recommande, c’est « Landes », sorti le 27 aout. Il est également réalisé par un réal français (François-Xavier Vives, pour qui c’est le 1er long métrage), et on retrouve la grande actrice belge Marie Gillain ! Pour vous situer dans le contexte, nous sommes plongés dans les années 20, dans les Landes, dans le sud-ouest de la France. C’est une région très connue pour sa forêt, la plus grande du pays. Liné, le personnage qu’elle interprète, vient de perdre son mari, à sa mort, elle hérite de ses terres et en même temps de son rêve : installer l’électricité sur ses terres et dans tous les foyers.

Mais il faut se rendre compte que l’on est en 1920, que la population, les ouvriers sont plongés dans une profonde misère. Elle est issue d’un milieu bourgeois, mal perçu par le peuple… Et le combat qu’elle va mener, pour apporter la lumière, une avancée technologique, va être freiné par plusieurs obstacles. Tout semble aller contre elle, et son entourage, et les ouvriers, qui réclament des avancées sociales, etc. Bref, elle va devoir se battre pour obtenir ce qu’elle veut.

JOBS

Enfin, une 3ème sortie ciné ce mercredi 4, d’un autre genre : un biopic, il s’agit de « Jobs ». Comme son nom l’indique, c’est un film sur Steve Jobs, qui retrace toute sa vie, de sa jeunesse à sa carrière fulgurante, qui montre un peu comment Steve Jobs a monté les échelons et est devenu le patron des ordinateurs Apple. Le film montre que ça n’a pas du tout été facile à ses débuts, qu’il a galérer, etc. Et Jobs est interprété par Ashton Kutcher, qui d’ailleurs lui ressemble pas mal, avec ses grosses lunettes, c’est plutôt réussi, lorsque Steve Jobs avait la trentaine, les cheveux bruns, etc. Bref, à voir pour tous ceux qui veulent en savoir un peu plus sur l’ancien big boss d’Apple, pour les amateurs d’Ashton Kutcher ou encore d’un bon biopic.

Liliane

REVOIR LA CHRONIQUE EN VIDÉO :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s