LADY GAGA SUR LA GRAND PLACE DE BRUXELLES !

LADY GAGA EN BELGIQUE

Il y a un peu plus d’une semaine, j’entendais à la radio que Lady Gaga allait être de passage dans la capitale belge … pour un concert exclusif! J’ai de suite cru à un canular, à une rumeur de plus qui agiterait la presse people. Au fil des jours, cela se précise pourtant : il s’agit d’un petit concert de la reine de la pop et du crooner Tony Benett, qui enflammeront la Grand Place de Bruxelles ! Ceci afin de faire la promo de leur nouvel album de Jazz, « Cheek to cheek ». Le concert sera l’occasion de tourner un clip vidéo, diffusé mondialement dans les prochains mois. Et enregistré à partir de l’une des plus belles places au monde svp !


Il s’agit d’un concert privé, réservé uniquement aux clients d’un grand opérateur belge, à l’issue d’un concours. Sans y croire, je participe au concours en ligne, 2500 tickets duo sont à décrocher. Ma boîte mail me réserve une surprise quelques jours plus tard : «  Félicitations, vous remportez un ticket duo pour le show exclusif de Tony Benett & Lady Gaga ! » Une question se pose alors : qui choisir pour m’y accompagner ?

Le jour J arrive, ce lundi 22 septembre, rendez-vous est donné aux quelques milliers de gagnants à la Bourse au centre-ville de la capitale, afin de retirer ses bracelets, ce sésame, le laisser-passer. Vers 19H, la Grand Place est évacuée pour laisser place à l’évènement. Vers 20H, les barrières entourant la grande scène sont ouvertes, et c’est l’hystérie totale d’une foule de fans se ruant pour être au plus près de leur idole, les vigiles sont dépassés par ce mouvement de foule inattendu. Tels les « Hunger Games », les gens courent dans tous les sens et vers la barrière en face de la scène. Coup de bol, je me retrouve sur la toute première rangée, avec l’amie qui m’accompagne. Personne donc pour nous gâcher la vue !

Le concert est prévu à 22H30. Je patiente donc et échange quelques mots à gauche et à droite… Le fan à ma gauche suit la star depuis moment. Il a pu décrocher in extremis une photo à ses côtés à la sortie de son hôtel, un peu plus tôt dans la journée. Il ira aussi la voir au grand concert à Anvers ce mardi soir. Une autre fan à ma droite, a vu défiler la famille de Gaga dans l’après-midi, l’attendant à son hôtel. Bref, je ne suis pas entourée d’amateurs.

22H40, le concert commence ! Tony Bennett entre en scène, suivi d’une Lady Gaga resplendissante, dans une longue robe argentée. La diva assume ses nouvelles formes et rondeurs, dans une robe moulante et so glamour. En l’espace de trois quarts d’heure et entourés de musiciens, ils enchaînent quelques chansons jazzy de leur nouvel album respectif. Vers la fin du show, la Lady nous offre même un solo, accompagnée au piano. Avec un accent sexy, elle prononce « J’adore la Belgique », et le public d’hurler et de lui crier tout son amour. Mister Benett réapparaît, et la foule poursuit « Tony ! Tony ! Tony ! Tonyyyyy ! » Le duo salue alors le public après quelques titres. Le public les rappelle, encore et encore. Une dernière chanson ? Hélas, c’est déjà terminé ! Et on a un goût de trop peu.

J’ai passé un bon moment, et voir la star de la pop d’aussi près n’arrive pas tous les jours. J’ai été surprise du changement de registre de Gaga, envoûtante avec ses nouveaux morceaux de Jazz, c’était un pari, réussi selon moi. Paraît-il que l’artiste, après une formation classique avec des sœurs (oui, c’est étonnant), et des études au conservatoire, a débuté sa carrière dans le jazz… Elle est donc loin d’être en terre inconnue.

Enfin, quelques bémols à souligner peut-être à l’issue de cette soirée : la privatisation de l’évènement, et également la privatisation d’un espace public. Certains s’attendaient aussi à un concert plus long. Cependant, la courte durée du show, gratuit et promotionnel, avait été annoncée. Enfin, ceux qui s’attendaient à voir « du Lady Gaga » traditionnel ont été déçus, c’est certain. Pas de tenue extravagante ni de classiques tels que « Poker face », « Born this way »… Personnellement, je savais à quoi m’attendre, avec les titres « Anything Goes » et « I Can’t Give You Anything But Love » … Bref, à nouveau une Lady Gaga qui surprend, étonne, et vient là où on ne l’attend pas, avec cet album de Jazz « Cheek to cheek », à traduire par « Joue contre joue ». Une autre traduction du titre de l’album est possible : à vos dictionnaires d’anglais… Après tout, le jazz est une musique sensuelle, non ?

Liliane BUONOMO


Suivez Liliane sur Twitter : @Liliane_Radio 

Et suivez VFDLR sur Twitter : @VFDLR_


Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s